AJA Logo

AJAs 2020 Finalists


Directeurs de scrutin au N.-B. : les militants progressistes-conservateurs sont légion


 

Slug/Label
Date Aired or Published 27 août 2020
Media outlet where first aired or published: Radio-Canada Acadie
Name of Program:
If co-produced, list partner: René Landry et Alix Villeneuve
Location: Caraquet
List awards, grants:
Running time (TV/Radio):

Short explanation of the story and how it developed:

L’histoire a démarré à Caraquet où la directrice de scrutin, la conjointe d’un organisateur progressiste-conservateur, avait placé des affiches électorales chez elle. Ce cas s’est révélé être la pointe de l’iceberg d’un phénomène plus large. Au Nouveau-Brunswick, de nombreux proches de partis politiques sont nommés comme organisateurs des élections lorsque le parti avec lequel ils sont affiliés est au pouvoir. Campagne électorale oblige, nous avons rapidement fait notre enquête. Deux jours plus tard, nous publions ce reportage qui révèle que les nominations politiques au sein d’Élections NB sont un fléau répandu et dont les partis politiques en sont les principaux instigateurs. Notre article a soulevé des problèmes sur la neutralité du processus démocratique néo-brunswickois. Il a amené tous les partis politiques en campagne à finalement s’engager à réformer cette pratique venue d’un autre siècle. En janvier la directrice générale des élections soumet un rapport exhortant formellement le gouvernement de cesser ces nominations partisanes. Cette fois, les partis politiques se sont engagés à le suivre. Comme dit l'adage, les démocraties meurent dans l’ombre. Avec des nominations partisanes à des responsabilités clés d’une élection, censées être neutres et responsables de régler les litiges, c’est le cœur même du processus démocratique qui est souillé. Je crois que notre vigilance aura permis d’y mettre un terme.

Resources of the newsroom (money and time) available to complete the story:

Enquête faites sur deux jours pendant la campagne électorale. Nous avons utilisé deux ordinateurs pour la rédaction et deux téléphones pour les photos et les entrevues. (un par journaliste)

Return to list of finalists